Le glossaire de la surjeteuse

Si vous êtes nouvelle dans le domaine de la couture ou des surjeteuses,  vous pouvez voir un certain nombre de termes qui peuvent vous sembler un peu bizarre et nouveau. C’est dans cette fiche que nous vous aidons par ce glossaire qui vous permettra de comprendre la signification des principaux termes en relation avec les surjeteuses ou à la couture de façon plus générale.

La surjeteuse en bref…

La sur jeteuse est un type plus évolué de la machine à coudre. Ce modèle a su plusieurs modifications pour un meilleur rendement. Cet appareil permet de couper, piquer et surfiler un ou deux tissus en une seule opération. Cette machine est adaptée surtout aux tissus modernes comme le jersey par exemple. Elle  peut effectuer toutes les finitions et les détails sur n’importe quelle épaisseur du tissu grâce à ses deux aiguilles et ses différentes bobines de fils de façon simultanée. Les finitions d’assemblage sont importantes pour obtenir un travail net et bien soigné. Les surjeteuses modernes proposent un entrainement différentiels qui va soit étirer le tissu, soit de le froncer en fonction du type de tissu traité et de l’effet recherché.

Le boucleur

La plupart du temps le boucleur est au nombre de deux dans les surjeteuses. Les boucleurs sont des éléments internes de la machine qui vont créer les boucles nécessaires à la réalisation des points de couture souhaites par l’utilisateur. Ce sont des pièces essentielles qui vont composer le point de couture. Leur réglage est très délicat et se fait souvent de manière précise. La qualité des boucleurs est en relation directe avec à la qualité des points réalisés.

Le différentiel

Le différentiel sur une surjeteuse, est un système d’entrainement du tissu. Il est composé de plusieurs peignes dentés qui sont souvent métalliques, trouvés avant et après les aiguilles. les  différentiels permettent un réglage d’avance désynchronisé qui va soit tendre le tissu, soit le froncer.

La chainette

Petite chaine de fils formée par l’entrecroisement des fils de la surjeteuse, ces différents entrecroisements des fils constituent le point. La chainette est visible en début et en fin de travail lorsque la machine est sans tissu.

L’enfilage

L’enfilage est l’action qui consiste à préparer la surjeteuse en passant les fils dans la machine tout en suivant un parcours correct. Vue la délicatesse de cette action, les couturières débutantes ont toujours peur de la faire car les circuits sont généralement compliqués au départ.

Faufiler

Faufiler c’est réaliser des points temporaires afin de marquer des plis ou de maintenir des pièces de tissu ensemble. Les points réalisés sont souvent lâches et grossières dans le but d’éviter l’utilisation des épingles qui peuvent laisser des irrégularités dans le tissu. On doit toujours mettre en tête qu’en plus du travail on doit payer une grande importance au cote esthétique de la pièce à présenter.

Flatlock

Le flatlock permet d’effectuer les coutures bord à bord. Cela peut être réalisé par deux ou trois fils. Ils existent plusieurs modèles de flatlock à deux fils et à trois fils. Il est important de noter que les coutures flatlock sont moins solides que les assemblages à quatre fils effectués par la surjetteuse.

Roulotté

Roulotter c’est faire un ourlet roulé. Les ourlets classiques utilisent environ 3cm de tissu. Le bord du tissu est généralement enroulé sur lui-même et bien piqué. On utilise ourlet roulé la plupart du temps sur les tissus légers pour obtenir un bord bien solide et surtout discret. On fait cela par la même couleur de tissu ou bien par une couleur qui est vraiment de degré très proche pour un meilleur contraste et pour une meilleure présentation de la pièce.

Surfiler

Lorsque le tissu est coupé, les fils du bord de tissu  tendent à se désolidariser, s’effilocher l’un de l’autre. Il est don nécessaire d’arrêter le délitement de la maille du tissu, d’où la notion de surfiler. Les machines à coudre spécialisés ou bien les surjeteuses professionnelles utilisent fréquemment le point zigzag dans le surfilage, car ce genre de point assure le plus l’arrêt du délitement du tissu.

Surjet

Le surjet est un point réalisé sur les bords d’une pièce de tissu pour éviter son effilochage. On peut trouver plusieurs modèles de point de surjet : bordé ou non, à deux fils ou à trois fils. Ce dernier type de point ne permet pas de coudre les pièces mais plutôt d’éviter les bords de s’effilocher. Un troisième type de surjet qui est le plus important selon les couturiers c’est le point de quatre fils qui permet d’assembler deux pièces de tissu et surfiler en même temps, donc un gain de temps important et une finition de qualité.

Point Zigzag

C’est le point que l’on utilise le plus couramment pour surfiler un bord de tissu lorsqu’on n’a qu’une machine à coudre et pas de surjeteuse. Le point zigzag est trouvé sous deux formes différentes : un point zigzag classique utilise pour le surfilage, et un point zigzag  plumetis qui essentiellement décoratif. Ce point va avec les tissus élastiques surtout. Il faut une grande précision a la coupe. C’est en général l’alternative la plus utilisée si on a une machine à coudre classique et pas une surjeteuse.

 

Maximilien

Ici Maximilien, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dédié à l'univers de la maison. On y aborde des sujets vastes et variés allant de l'aménagement d'intérieur, à la décoration, à l'ameublement et aux produits qu'on utilise au quotidien. Vous trouverez des articles de fond, des conseils, des astuces, des guides d'achat pour trouver de bonnes idées, vous faciliter la vie et gagner du temps.

Guide Maison